Bien dormir sur la route, un travail d’équipe!

Un travail d’équipe

Votre conduite ou celle de votre coéquipier peut avoir un impact direct sur votre sommeil et c’est pourquoi il est important d’introduire dans ses habitudes quotidiennes des petits gestes qui peuvent faire toute la différence. François, routier depuis 7 ans, nous énumère quelques précautions à prendre pour favoriser le confort de son confrère :

– « Il faut suivre les limites de vitesse recommandées ou moins dans les virages et les sorties, freiner d’avance et tranquillement, changer de rapport à bas régime et garder une bonne distance avec le véhicule qui nous précède pour que le camion brasse le moins que possible. »

L’anticipation est primordiale à une conduite sécuritaire et préventive, qui contribue incontestablement au sommeil de votre partenaire. De plus, elle joue un rôle important quant à l’état et à la qualité de votre cargaison. Notre formatrice Mélanie ajoute :

– « Entrer dans les centres de service en douceur, sans frein moteur. Être attentif et esquiver les trous, et ne pas faire claquer les portes du camion. Aussi, il faut s’organiser dès le départ pour éviter d’aller dans la couchette quand son coéquipier dort. C’est une question d’attitude et de respect. »

Un autre point très important à ne pas négliger, il faut en tout temps garder notre attention sur la route et non pas sur l’écran ou le clavier de son téléphone ! Non seulement cet acte est illégal et dangereux, si vous déviez de votre voie et donnez un coup de roue, vous pouvez sérieusement endommager le sommeil de votre partenaire.

Vous pouvez également établir une routine en vous relayant aux 12 heures. Ainsi, vous mangerez et vous dormirez environ aux mêmes heures chaque jour. La stabilité, malgré les longues routes et leurs imprévus, aura toujours un effet bénéfique sur votre santé.

Avant d’établir une routine, il est important de communiquer avec votre coéquipier. Préférez-vous conduire le matin ou le soir ? Plusieurs routiers aiment se diviser la lumière du jour et l’obscurité de la nuit à parts égales. Si les deux membres de l’équipe éprouvent une difficulté à conduire aux environs des mêmes heures, ce peut être le moment idéal pour s’arrêter, prendre une douche et se donner le relais.

– « Dès mon premier voyage en équipe, je dormais bien » dit François. « L’important, c’est d’avoir confiance en son coéquipier. Bien sûr, on ne tombe pas toujours sur le bon partenaire au premier voyage. C’est un peu comme un couple, on ne trouve pas nécessairement la bonne personne du premier coup ! »

Rassurez-vous, si vous n’êtes pas à l’aise avec votre coéquipier, nous vous en trouverons un autre. Nous sommes ouverts à la communication et il nous importe de rendre votre expérience de travail agréable.

Ne manquez pas la suite de cet article, intitulé « Démarrer dans la bonne direction ».

2 réflexions sur “Bien dormir sur la route, un travail d’équipe!

  1. Je veux profiter de l’occasion pour remercier monsieur Yvan Domingue de la compagnie TransWest qui a prit la peine de se déplacer à Gatineau afin de nous entretenir au sujet de cette compagnie. Les informations qu’il nous a données m’ont été très utiles. Stéphane Larouche, étudiant au CFTR de Gatineau, GAT1102.

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s