Temps de conduite et de repos en Europe

L’Europe, qui est composée de plusieurs petits pays et de territoires très peuplés, a aménagé sa réglementation différemment de ce que nous connaissons ici, en Amérique du Nord. Voici les temps de conduite autorisés de l’autre côté de l’Atlantique.

  • La période de conduite journalière est de 9 heures. Elle peut toutefois être portée à 10 heures, deux fois par semaine.
  • Sur une période d’une semaine, la loi autorise un maximum de 56 heures de conduite.
  • Sur une période de deux semaines, le temps de conduite ne doit pas excéder 90 heures.

Ce qui différencie de manière prononcée les lois européennes à celles d’ici, c’est l’obligation d’interrompre la période de conduite journalière. La réglementation se traduit comme suit :

  • Après une période de 4h30 de conduite, vous êtes tenu de faire une pause de 45 minutes ininterrompue ou ;
  • Dans la période de 4h30 de conduite, vous faites une pause de 15 minutes et une autre pause de 30 minutes à la fin de la période, et ce, toujours de façon ininterrompue.

Abordons maintenant le temps de repos journalier. Sur une plage de 24 heures, il est obligatoire de prendre une période de repos de 11 heures consécutives. Mais, il y a des exceptions :

  • Il est autorisé de ne prendre que 9 heures de repos consécutives, trois fois par semaine.
  • Il est possible de fractionner le temps de repos par une première pause de 3 heures ininterrompues et d’une autre pause de 9 heures consécutives.
  • Pour les routiers travaillant en équipe, une période de repos de 9 heures consécutives est obligatoire pour chaque routier lorsqu’ils ont conduit à eux deux un total de 30 heures.
  • Le temps de repos hebdomadaire exigé est d’un minimum de 45 heures consécutives.

Notons aussi la présence des fiches journalières électroniques qui accompagnent la législation européenne sur le transport routier. Les lois sont plus sévères à l’est de l’Atlantique, les amendes plus importantes et la réglementation est forcément plus respectée.

Eric Sips, collaborateur

3 réflexions sur “Temps de conduite et de repos en Europe

  1. oui oui, les amendes sont de 135 euros par minute de depassement du temps de conduite !!!! comment gagner plus en travaillant plus, lorsque nous sommes, nous, conducteurs routiers parmi les salariés les plus controlés !!!! de ce fait on peut se poser serieusement la question de l immigration vers les immenses contrées nord americaines … je viens vous visiter du 19 nov au 04 dec … alors au plaisir de vous rencontrer !!!! yannick….

    1. Bonjour Nicolas, nous t’invitons à consulter les pages suivantes, concernant les heures de conduite et de repos du Canada et des États-Unis.

      En résumé, au Canada, il est interdit au conducteur de conduire et à l’exploitant de demander, d’imposer ou de permettre au conducteur de conduire, s’il a accumulé 13 heures de conduite ou 14 heures de travail ou lorsque 16 heures se sont écoulées depuis la fin de la plus récente période de 8 heures de repos consécutives à moins qu’il ne prenne au moins 8 heures de repos consécutives avant de recommencer à conduire. Aux États-Unis, il est interdit de conduire plus de 11 heures après 10 heures de repos consécutives, sur une plage maximale de 14 heures de travail.

      http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=%2F%2FC_24_2%2FC24_2R28.htm
      http://www.fmcsa.dot.gov/rules-regulations/truck/driver/hos/fmcsa-guide-to-hos.pdf

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s