Embauche internationale chez Trans-West : Un rêve devenu réalité pour Guillaume T., routier Français

« Je m’appelle Guillaume, j’ai 44 ans et je suis français originaire du Nord de la France. Je vis en couple, nous avons 2 enfants. J’exerce le métier de conducteur routier depuis novembre 1989, cela m’a permis de voyager en Europe.

Enfant, j’ai découvert un film « Le bandit » avec Burt Reynolds et à la fin du film, j’ai annoncé à ma mère : « C’est un camion comme celui-là que je veux conduire sur les routes en Amérique quand je serai grand », et ce souhait ne m’a jamais quitté.

Ma profession en Europe s’est dégradée depuis quelques années. C’est à ce moment-là, suite à la découverte d’une annonce Trans-West dans le magazine France Route, que j’ai émis l’espoir de rejoindre le Québec pour réaliser mon rêve, qui ne s’était jamais évaporé! L’annonce disait « Rejoignez-nous pour vivre le rêve de l’Ouest Américain ». Je l’avais rêvé, Trans-West me proposait de le réaliser!

Avec l’aval de ma conjointe et de mes enfants, j’envoyais mon premier courriel aux recruteurs en mars 2013. Réponse immédiate avec liens et informations sur les démarches à suivre.

Quelque temps plus tard, je découvre une pub sur Journées Québec à laquelle Trans-West participe et c’est fait, j’ai rendez-vous avec Mr Gaudet à Paris le 8 juin. Entretien passé, avec comme réponse du vice-président : « Félicitations, vous recevrez des nouvelles d’ici 15 jours par ma collègue Geneviève ». C’est fait, j’ai mis un pied dans l’engrenage de ce qui allait être le long parcours administratif du combattant. Après plusieurs mois de patience, de persévérance, je suis à bord de l’avion qui me conduit au Québec, ma nouvelle terre d’accueil!

L’arrivée au Québec s’est très bien déroulée, le passage à l’immigration m’a même permis d’assister à un tournage d’une série télé sur la douane, diffusée au Québec!

Tout l’administratif ici chez nos cousins s’est très bien passé. En quatre jours, j’avais tout accompli et passé mon examen théorique avec succès. Maintenant, un mois d’attente pour une étape et pas des moindres obtenir ma classe 1.

Formation, prise en main du matériel et des équipements chez Trans-West avec l’aide précieuse de Paul et Claude pour l’intégration, et tous mes futurs collègues qui étaient présents pour un soutien et une aide non négligeable. Je me mettais une pression pour quelque chose que je fais depuis de nombreuses années, « chauffer un truck » comme on dit ici au Québec. Mais, c’était une pression positive. C’est bien après autant d’années de se remettre en question, et surtout il y a beaucoup de choses différentes par rapport à l’Europe.

Le 21 juillet, 35 jours après mon arrivée, j’étais en possession de ma classe 1, ce précieux sésame qui me donne droit à l’Amérique…

Le 22 juillet, c’est parti pour la Californie avec mon formateur Mehdi, où je dois mettre en pratique tout ce que l’on m’a appris et pour cela, j’ai trois tours à effectuer.

Mais, quelles impressions ressenties, arrivé dans les états du Wyoming, Nevada, de l’Utah et de la Californie… Même dans mes rêves les plus fous, je n’avais pas imaginé autant de beauté!

Maintenant que je vis cela au quotidien, je souhaite vivement prolonger l’expérience au-delà des deux ans que mon visa temporaire ne me l’autorise et c’est pour cela que je mettrai tout en oeuvre pour obtenir mon visa permanent.

Il n’est pas envisageable de quitter ce job et les personnes que j’ai rencontrées ici et qui me sont chères. J’ai trouvé ma place au Québec, je m’y sens bien, j’ai été accepté je pense tel que je suis, quelqu’un de vrai et de passionné.

Je pense que la clé de la réussite, c’est de faire ce métier avec passion et chez Trans-West, les personnes que je rencontre tous les jours l’ont!

Je tiens à remercier ma conjointe et mes enfants de m’avoir permis de réaliser mon rêve, car sans eux, cela n’aurait pas été possible.

Merci aussi à Trans-West pour leur soutien et leur confiance. Je tiens tout particulièrement à remercier Sophie et Geneviève pour leur aide précieuse tout au long du parcours depuis la France jusqu’au Québec.

Merci à tous ceux qui ont cru en moi!

Et, merci à moi, car maintenant JE CROIS EN MOI. »

Guillaume

Nous remercions Guillaume pour son témoignage et soulignons sa détermination à vivre ses rêves. Bravo!

Vous voulez partager un témoignage? Écrivez-nous : sjacob@groupetranswest.com

2 réflexions sur “Embauche internationale chez Trans-West : Un rêve devenu réalité pour Guillaume T., routier Français

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s