Anciens routiers Trans-West, laissez tomber votre orgueil… C’est un beau cadeau à se faire!

Témoignage de Jean-François et Martine

Trans-West est heureux de souligner le travail extraordinaire de ses routiers, tels que Jean-François et Martine. Notre couple fait preuve kilomètre après kilomètre de leur grande passion pour le métier, leur positivisme et leur enthousiasme sont contagieux! Merci pour votre engagement à Trans-West, et soyez fiers de vous!

Jean-François et Martine

Jean-François :

Lorsque ma conjointe Martine a débuté dans le transport, nous regardions pour une compagnie avec des camions automatiques. Je travaillais déjà chez Trans-West à ce moment-là, mais Trans-West ne pouvait pas me garantir un camion automatique à chaque voyage. C’est pour cette raison que nous sommes parties… avant de revenir.

Notre départ nous a permis de connaître d’autres entreprises, de vivre de nouvelles expériences enrichissantes, Martine a pris confiance. Ça nous a aussi permis de réaliser à quel point c’était facile de travailler chez Trans-West. L’importance du respect entre collègues et de la qualité de travail.

Martine :

Dans les autres entreprises, nous n’avions pas le même type de voyage. Nous étions souvent en surpoids, nous devions toujours courir d’un côté puis de l’autre, attendre, nous avons réalisé ce que ça signifiait pour Trans-West d’avoir des clients de qualité! Nos voyages étaient compliqués, nous avions perdu la paix d’esprit que nous avions avec Trans-West. C’était rendu que nous jalousions presque les bleus qui passaient devant nous! On se disait « Ouin, eux, ils ont des voyages faciles! »

Jean-François :

Pour ma part, j’ai trouvé ça difficile de travailler ailleurs après avoir connu la flexibilité des disponibilités chez Trans-West. On s’habitue à ça, choisir la journée qu’on part et de rouler quand on veut… Et l’entreprise est tellement bien structurée! Tout est organisé, les choses sont à l’ordre. Par exemple, les cartables de camions. Tout est bien rangé, on peut se retrouver facilement dans les permis ou les procédures!

L’intranet est un autre outil merveilleux. Je peux être chez moi ou n’importe où et en quelques clics, je sais quand nous partons, où nous allons, j’ai toutes les informations relatives à notre voyage au bout des doigts. On peut consulter nos relevés de paie facilement, ou nos demandes de PO. Nous avons une paie qui arrive rapidement, car il y a trois dépôts par semaine. Parfois, les relevés sont rentrés avant même que la paie soit déposée! Le système est très efficace.

En plus, c’est beaucoup plus simple de remplir la feuille de route chez Trans-West. Il y a beaucoup moins de paperasse, tout est simplifié pour faciliter la tâche aux routiers. Même pour la route de fuel qui est déjà établie. Je pensais de trouver une certaine liberté en pouvant arrêter aux postes d’essence de mon choix avec les autres entreprises, mais finalement, on utilise les mêmes routes et on s’arrête tous sensiblement aux mêmes endroits. En plus, avec les autres compagnies, il faut noter notre millage quand on change d’état, etc. Au bout du compte, ça ne nous donnait pas vraiment un sentiment de liberté.

Martine :

Moi j’aime beaucoup mieux quand les choses sont organisées et structurées. On sait exactement quand on part, nous avons toutes les informations sur intranet, nous pouvons nous préparer sans vivre de stress, nous pouvons nous concentrer à rouler et faire notre travail. Quand on reçoit nos cueillettes sur le satellite, toutes les informations sont précises. Nous n’avons pas de difficultés à charger. Quand il y a un problème, l’équipe nous parle, ils nous donnent l’information complète et nous savons ce qui se passe. Nous nous sentons respectés et ça enlève beaucoup de pression.

Donc, j’embarque dans le camion, je fais de mon mieux mon travail, et je reviens satisfaite. Je suis un peu fatiguée? Papa est malade? J’ai la grippe? Nous avons des rendez-vous? Et bien, nous avons le choix de rester plus longtemps à la maison, on donne notre prochaine disponibilité en conséquence et quand le temps est venu, c’est reparti!

Jean-François :

Il y a d’autres compagnies qui offrent de plus grands salaires, qui payent plus pour les livraisons et les cueillettes, mais pour nous, la flexibilité des disponibilités, ça n’a pas de prix. Le respect à la gestion des routiers, ça n’a pas de prix. La qualité des clients et la structure de l’entreprise, ça n’a pas de prix. Un meilleur salaire, ça ne nous rendait pas plus heureux.

Et puis, chez Trans-West, le fait que les voyages vont bien permet de rentrer plus rapidement, donc tu peux repartir plus rapidement et finalement, faire autant d’argent avec la rémunération au millage. Cette politique ne nous concerne pas, car nous avons choisi de rouler moins de millage et passer plus de temps de qualité à la maison… surtout l’hiver, au retour de la saison de hockey! C’est un autre point. Je suis heureux que Trans-West ait installé la radio Sirius dans tous les camions… je suis un très grand amateur de hockey!

Martine :

Pour toutes ces raisons, nous étions heureux de revenir avec la garantie que Trans-West pouvait maintenant nous donné de nous faire rouler dans des camions automatiques, au renouvellement de leur flotte. L’équipe ici est compréhensive, et je peux travailler la tête tranquille. Quand j’ai commencé dans le transport avec mon frère il y a plusieurs années, je n’étais que dans les premiers milles de ma vingtaine… une jeune femme camionneuse dans les truck stops, sur la côte est, c’était réellement difficile. J’ai arrêté pour un poste important au gouvernement, un poste administratif de rêve! Mais, après 10 ans, j’ai senti que j’avais fait le tour et je m’ennuyais… Quand Jean-François m’a proposé de réintégrer le camionnage, j’ai accepté. Maintenant, je me sens plus en sécurité et avec l’aide de Jean-François, une étape à la fois, je reprends confiance en moi.

Jean-François :

Pour moi, c’est facile, car j’ai grandi dans le camionnage! Mon grand-père avait des camions, mon père aussi… Nous l’avons dans le sang! La route, c’est un peu comme un foyer pour moi! J’ai longtemps travaillé dans la forêt, mais quand mon père est décédé, j’avais besoin de vivre autre chose. C’est ainsi que j’en suis venu à découvrir Trans-West. Ils m’ont donné ma première chance sur le US. Maintenant, je réalise mon rêve en roulant avec ma conjointe, on partage une passion commune et nous vivons de très beaux moments…

Si j’avais un message à passer aux anciens Trans-West qui aimeraient revenir, c’est de laisser tomber votre orgueil… On grandit et on s’enrichit au travers nos expériences, il n’y a aucune gêne à avoir. Moi, ça fait longtemps que j’ai passé par-dessus mon orgueil, c’est un beau cadeau à se faire.

Jean-François et Martine

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s